Manoel Prazeres – metteur en scène et auteur

En mai 2018, il crée et présente la conférence Dramaturgie des Choses: une digression sur les aspects historiques, techniques et éthiques de la dramaturgie qui stimule le débat public sur la communication, l’art et le divertissement dans le contexte d’une humanité en conflit avec la virtualité.

En janvier 2018, avec Rick Yates et Daniela Salles Abreu, il lance le projet Guerras para um Homem Só: deux pièces – A Love Book et O Monge Nikodim – liées dans le thème – la solitude de l’homme commun face à la violence des grandes mobilisations de l’intolérance – et dans l’option esthétique – la proximité physique entre les acteurs et les spectateurs dans un espace fermé non conventionnel.

En 2017, il réalise la mise en scène de l’expérience The Tempest, à partir de la pièce de William Shakespeare, sur la plateforme VR KinoTheater, au Visgraf (IMPA): une recherche de nouvelles formes d’expression combinant le théâtre et le cinéma avec les technologies des jeux et la réalité virtuelle.

En 2017, il crée la vidéo An Unusual Way to Exhibit and Appreciate Soviet Posters d’après la performance avec Rick Yates qui a eu lieu en décembre 2016 à Escola de Cinema Darcy Ribeiro: un regard sur les appareils mobiles comme une extension du corps du espectateur au moment du plaisir esthétique.

En 2017, il réalise la mise en scène de deux spectacles du VIII Circuito Musica Brasilis: Marcha para o Conde da Barca, avec Marília Vargas, Rosana Lanzelotte, Ricardo Kanji et Marcos França (BNDES – Rio de Janeiro/RJ et CCBB – Brasília/DF), et Abram alas para Chiquinha Gonzaga, avec Clara Sverner et Helena Varvaki (Theatro São Pedro – Porto Alegre/RS) et avec José Staneck, Ricardo Santoro, Marina Spoladore et Helena Varvaki (ou Marcia do Valle) (Theatro Dom Pedro – Petrópolis/RJ et Circuito SESI-RJ).

En 2017, il écrit le scénario pour le long métrage Nós que somos todos amantes em Paris, à partir de la pièce Nós, écrite en 2012 en collaboration avec Camila Moreira. Originellement écrits en portugais, les dialogues ont été traduits en anglais et en français par Diego Teza et Renaud Leenhardt.

En 2016-2017, il met en scène la pièce La Maison d’à Côté, de Sharr White, au Centro Cultural Justiça Federal, au Teatro Candido Mendes et au Teatro Café Pequeno.

En 2016, il réalise la mise en scène du spectacle O Amor Brasileiro – concert commémorant le 200e anniversaire de la Mission Artistique Française au Brésil, avec Rosana Lanzelotte, Olivier Baumont, Julien Chauvin, Alberto Kanji et Jean-Paul Lefèvre (Sala Cecília Meireles – Rio de Janeiro/RJ).

En 2016, il réalise la mise en scène de deux spectacles du VII Circuito Musica Brasilis: Missão Artística 200 Anos, avec Ricardo Kanji, Marília Vargas, Guilherme de Camargo et Fábio Cardoso (BNDES – Rio de Janeiro/RJ et Theatro Carlos Gomes – Vitória/ES), et Cartas Leopoldinas, avec Rosana Lanzelotte, Jacques Ogg, Ricardo Kanji, Felipe Prazeres, Alberto Kanji et Carol Castro (Sala Cecília Meireles – Rio de Janeiro/RJ et FLIP – Paraty/RJ).

En 2015, il publie, avec d’autres auteurs, le livre Chá das 3 – Investigação, Criação e Memórias.

En 2012, il écrit la pièce Nós en collaboration avec Camila Moreira.

En 2011, il met en scène la pièce Caio Assassinado, d’après son pièce Calígula – O Príncipe Imoral et la nouvelle Ela de Camila Moreira, au Teatro Glauce Rocha.

En 2010, il écrit et met en scène la pièce A Arte de lidar segundo as Mulheres, une comédie dédiée à Leila Diniz, à la Casa da Gávea.

En 2008, il écrit et met en scène la pièce A Fruta e a Casca, une libre appropriation du personnage Capitu du roman Dom Casmurro de Machado de Assis, à la Casa da Gávea et au Teatro Café Pequeno.

En 2007, il écrit la pièce L’Art d’Avoir Toujours Raison, une comédie très librement inspirée sur l’oeuvre d’Arthur Schopenhauer, qui a été présentée à la Casa da Gávea sous la direction de Vitor Lemos.

En 2007, il écrit la pièce Calígula – O Príncipe Imoral. À partir de la pièce, réalise et met en scène une vidéo moyen-métrage e organise des présentations du travail en cours.

En 2006, il adapte la pièce Te Amo nesta Escuridão, de Luís Arnaldo Gastão, mise en scène par Helena Varvaki.

En 2005, il écrit le scénario pour le long métrage Notícias do Araguaia.

En 2005, il écrit la pièce Uma Interdição Habita em Mim, mise en scène par Helena Varvaki.

En 2002, il coordonne le Festsoft – Festival de Software Cultura e Liberdade, réalisé au Palácio Gustavo Capanema par le gouvernement de l’état do Rio de Janeiro.

En 1990, il met en scène la pièce O Monge Nikodim, son adaptation du roman La Maison Artamonov de Máximo Gorki.

En 1988, il met en scène la pièce Le Malentendu d’Albert Camus.

En 1987, il adapte et met en scène la nouvelle Via Crucis do Corpo de Clarice Lispector.

En 1987, il crée le Teatro Kairos avec l’actrice Helena Varvaki.